Les prédateurs de l’information | RSF

8703638041_812ca776cd_zA l’occasion de la Journée mondiale pour la liberté de la presse, ce 3 mai, Reporters sans frontières a montré du doigt les prédateurs de la liberté de l’information.

Quatre entrants, cinq sortants : la liste des « prédateurs » comporte cette année 39 noms. Chefs d’Etat, hommes politiques ou religieux, milices et organisations criminelles, tous censurent, emprisonnent, enlèvent, torturent et parfois assassinent des journalistes.

Cinq nouveaux prédateurs rejoignent la liste : le nouveau président chinois Xi Jinping, le groupe djihadiste Jabhat Al-Nosra en Syrie, les membres et partisans des Frères musulmans en Egypte, les groupes armés baloutches du Pakistan et les extrémistes religieux des Maldives.

Quatre prédateurs ont disparu de la liste : l’ancien ministre somalien de l’Information et des Télécommunications, Abdulkadir Hussein Mohamed ; le président birman Thein Sein, dont le pays connaît une ouverture sans précédent, malgré une situation instable; le groupe ETA, ainsi que les forces de sécurité du Hamas et de l’Autorité palestinienne, dont les exactions envers les médias sont en
sensible diminution.

Pour cette nouvelle campagne de sensibilisation, RSF a réalisé des photomontages de certaines de ces figures adressant à la presse un geste qui en dit long. La campagne (BETC Paris) ici. Et son slogan, « sans liberté de l’information, pas de contre-pouvoir ». Et le rapport à télécharger.

Advertisements

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s