Journaliste par définition

Qu’est-ce qu’un journaliste ? Ce métier recouvre plusieurs réalités. En donner une définition n’est pas aisée.

Pour le CNRTL, un journaliste est une « personne dont le métier est d’écrire dans un ou plusieurs journaux ». D’après le Littré, il « fait, rédige un journal, travaille, comme rédacteur, à un journal ».

Selon le Code du Travail (Articles L7111-3, L7111-4 et L7112-1), « est journaliste professionnel toute personne qui a pour activité principale, régulière et rétribuée l’exercice de sa profession dans une ou plusieurs entreprises de presse, publications quotidiennes et périodiques ou agences de presse et qui en tire le principal de ses ressources ».

La convention collective des journalistes précise quant à elle, en reprenant les termes de l’ancien article L. 761-2 du code du travail et ceux de l’article 93 de la loi du 29 juillet 1982 (abrogé), que : « Le journaliste professionnel est celui qui a pour occupation principale, régulière et rétribuée, l’exercice de sa profession dans une ou plusieurs publications quotidiennes ou périodiques, ou dans une ou plusieurs agences de presse ou dans une ou plusieurs entreprises de communication audiovisuelle et qui en tire le principal de ses ressources ».

Il est pourtant difficile de définir le journaliste professionnel, comme le rélève Vianney Féraud, avocat au barreau de Paris. « Il n’existe ni diplôme ni démarche permettant de prétendre assurément à cette qualité. Certains cursus sont « reconnus » par la profession, mais la possession d’un « diplôme reconnu » est sans effet lorsqu’il s’agit de rechercher si une personne est ou non journaliste professionnel. »

Il ajoute : « On peut en effet être journaliste professionnel ou assimilé sans détenir le moindre diplôme et, évidemment, être titulaire d’un diplôme, même reconnu par la profession, sans être journaliste professionnel. »

Selon lui, la détention de la carte de presse, bien qu’officiellement intitulée « carte d’identité professionnelle » et qui selon les termes de l’article R7111-1 du Code du travail « ne peut être délivrée qu’aux personnes qui (…) sont journalistes professionnels ou sont assimilées à des journalistes professionnels », ne suffit pas non plus pour prétendre être un journaliste professionnel. En réalité, conclut-il, « journaliste professionnel est moins une profession qu’un statut ». 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s