Éduquer aux médias, kesako ?

Le dimanche 4 mars 2018, Françoise Nyssen, ministre de la Culture a annoncé, lors d’une interview donnée au Buzz Média Le Figaro, vouloir doubler le budget alloué par son ministère à l’éducation aux médias, le faisant ainsi passer de 3 à 6 millions d’euros. Elle a expliqué que cette somme permettra de soutenir davantage les associations qui interviennent dans les médiathèques et les écoles afin d’enseigner aux élèves comment discerner une bonne information d’un contenu trompeur.

Cette déclaration faisait suite au discours du Premier ministre, Edouard Philippe, le 23 février, dans lequel il affirmait la volonté de systématiser l’éducation aux médias et à l’information, « qui permet aux élèves de se prémunir, en particulier contre les théories complotistes ».

La définition de l’Union européenne est volontairement peu précise Mais finalement, qu’entend-on par « éducation aux médias » ou encore par « éducation aux médias

et à l’information » (EMI) ? L’éducation aux médias est en vogue dans les discours politiques français. Mais que recouvre au juste cette notion, et quelles formes prend-elle ?

Un dossier Inaglobal.

via http://www.inaglobal.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.