Le chemin de fer, un outil de publication

Le chemin de fer du Monde, édition du 26 décembre 2017. (Luc Bronner)

En presse écrite, le chemin de fer est la représentation de la pagination, page par page, du support tel qu’il sera effectivement publié. Il permet à l’équipe rédactionnelle d’avoir une vue d’ensemble de la publication et de hiérarchiser l’information en fonction de l’actualité et des choix rédactionnels. Cette vue d’ensemble montre à l’avance comment la production rédactionnelle sera répartie, de la première à la dernière page.

Quatre règles d’ « aiguillage »

  1. Toutes les pages d’un journal n’ont pas le même impact visuel. Le recto d’une page accroche le regard naturellement, alors qu’il faut tourner la page pour voir le verso.
  2. Les textes positionnés dans les pages impaires sont plus remarqués que ceux des pages paires.
  3. Les pages les plus valorisantes sont la « une », mais aussi la 3, la 5, la 7, etc. Ce seront les principales pages « chaudes » du journal, destinées au traitement de l’actualité « brûlante ».
  4. Les pages paires (la 2, la 4, la 6, la 8, etc.), pages « froides », abritent généralement les « tournes » des articles principaux et les textes consacrés aux sujets moins urgents et/ou secondaires.

Emplacements stratégiques

Quel que soit le journal, trois emplacements sont extrêmement valorisants :

  • la « une », vitrine du journal ;
  • la double page centrale, le meilleur emplacement pour valoriser des formats longs. On la réserve aux grands reportages, aux enquêtes, aux dossiers, aux portraits, aux grandes interviews.
  • la dernière page.

Pages chaudes, pages froides

Un chemin de fer» est segmenté selon l’actualité et l’organisation du travail. Il comprend autant de pages « chaudes » que de pages « froides » pour faciliter le traitement de l’actualité. Les pages chaudes », en pages impaires, traitent les sujets les plus importants, les plus « brûlants ». Les pages froides traitent des sujets secondaires.

La différence entre pages « chaudes » et pages « froides » n’est pas simplement une façon élémentaire de traiter l’actualité en fonction de sa « température ». Elle permet aussi d’étaler la production de la copie dans la journée pour éviter les engorgements au moment du bouclage.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.