Auteur : Nicolas Rousseau

Les complotistes et leurs techniques

Créer un virus capable de tuer des millions de personnes dans le seul but d’organiser la vente massive de vaccins et d’enrichir le seul cercle des conjurés ? | Christian Emmer, emmer.com.ar (CC BY-NC 4.0)

Héritier de théories conspirationnistes qui remontent à plus de deux siècles, le complotisme est aujourd’hui un phénomène de masse, qui s’appuie sur des usages maîtrisés de l’image d’actualité. Les modes de communication actuels, comme Internet et tout particulièrement les réseaux sociaux, lui confèrent une influence incontestable. Selon une étude de 2018, près de la moitié des Français se montre perméable à des théories du complot.

Séduisant des esprits en quête d’explications globales et définitives (…), allant jusqu’à faire passer ses croyances pour de l’esprit critique et à se doter d’un vernis de respectabilité, nombre de ces « théories du complot » concurrencent les thèses dites « officielles ». Aux yeux de beaucoup, certaines de ses thèses parviennent à s’imposer comme des vérités « alternatives ».

Conspiracy watch-L’Observatoire du conspirationnisme
(suite…)

Pour une petite histoire des théories du complot

Les historiens s’accordent pour dire que la première « vraie » théorie du complot date de la Révolution française. Cette dernière ne serait pas le résultat d’un mouvement populaire spontané, mais plutôt le fruit d’une conspiration antichrétienne. C’est ainsi qu’ont débuté les théories conspirationnistes à l’encontre des franc-maçons.

Qu’est-ce que le complotisme ? | Lumni

Depuis, les théories ont essaimé, trouvant des cibles récurrentes : les juifs évidemment, avec le « Protocole des Sages de Sion », par exemple ; les communistes, avec le maccarthysme, véritable chasse aux sorcières traquant d’éventuels agents secrets soviétiques cachés aux États-Unis dans les années 1950.

Et plus récemment, les Illuminati, un soi-disant groupe clandestin œuvrant en secret pour la domination du monde. Ou encore les chemtrails : des trainées blanches créées par les avions qui seraient en fait des produits chimiques répandus par des agences gouvernementales pour contrôler l’esprit du grand public…

(suite…)

Théorie du complot, une tentative de définition

Élément du billet d’un dollar américain figurant l’œil de la Providence ; ce symbole a été invoqué comme preuve d’un complot mondial maçonnique ou Illuminati par les partisans de ces théories.

« Théorie du complot » : de quoi parle-t-on exactement ? Cet avertissement en préambule : « complot » et « théorie du complot » sont deux expressions à ne surtout pas confondre.

Complot. Projet secret élaboré par un groupement de personnes contre une ou plusieurs personne(s) ou une institution. Il est caractérisé par l’existence d’un petit groupe de personnes puissantes qui se coordonnent secrètement pour planifier et entreprendre des actions néfastes et généralement illégales dans le but d’étendre leur pouvoir.

Théorie du complot. Dans son édition 2017, le Petit Larousse, propose la défi­nition suivante : « se dit de quelqu’un qui récuse la version communément admise d’un événement et cherche à démontrer que celui-ci résulte d’un complot fomenté par une minorité active. »

(suite…)

Médias français : qui possède quoi ?

Récemment mise à jour (novembre 2020), cette carte présente les principaux propriétaires des médias français. Développée par Le Monde Diplomatique et l’observatoire des médias Acrimed (base de données publique sur GitHub), elle prend le parti de la lisibilité plutôt que de l’exhaustivité.

Carte des principaux propriétaires des médias français (dernière mise à jour : novembre 2020 – v. 16)

Sur cette carte figurent des médias d’information qui « font l’opinion » et qui dépendent d’intérêts industriels ou financiers, de groupes de presse ou de l’État :

• les titres de presse écrite papier à diffusion nationale de type généraliste, économique et politique;
• les titres de la presse quotidienne régionale;
• la télévision nationale (et quelques chaînes de télévision locales);
• les canaux de radio à portée nationale;
• certains sites d’information en ligne.

(suite…)

Biais cognitifs : quand notre cerveau fait des raccourcis

Organe sensationnel, notre cerveau est loin d’être parfait dans son fonctionnement. Confronté à des problèmes récurrents, il développe des stratégies de résolution, par exemple, des raccourcis de pensée, aussi spontanés qu’inconscients.

Ces raccourcis équivalent à une distorsion dans le traitement cognitif d’une information. Autrement dit, un « biais cognitif ». Le terme « biais » fait référence à une déviation systématique de la pensée logique et rationnelle par rapport à la réalité.

Codex des biais cognitifs (traduction française du travail de John Manoogian III et Buster Benson
proposée par Damien Delbèque, Fabien Longeot, Thomas Guiot, Arnauld de la Grandière et Giliane Claire).

Les biais cognitifs conduisent le sujet à accorder des importances différentes à des faits de même nature. Ils peuvent être repérés lorsque des paradoxes ou des erreurs apparaissent dans un raisonnement ou un jugement.

(suite…)