encrier

Le secrétaire de rédaction, métier aux multiples facettes

Le secrétaire de rédaction (SR) agissant souvent dans l’ombre, il est encore aujourd’hui difficile pour le grand public de définir avec précision son poste. Tour d’horizon sur une fonction méconnue et pourtant essentielle dans la chaîne de production éditoriale.

En presse écrite, le SR est un journaliste dont la mission est de rendre l’information lisible et attrayante. Il est responsable de la mise en page, la relecture et l’uniformisation du contenu rédigé par un journaliste. Le secrétaire de rédaction est ainsi assimilé à un éditeur, alors que le journaliste est comparé à un rédacteur.

(suite…)

Les complotistes et leurs techniques

Créer un virus capable de tuer des millions de personnes dans le seul but d’organiser la vente massive de vaccins et d’enrichir le seul cercle des conjurés ? | Christian Emmer, emmer.com.ar (CC BY-NC 4.0)

Héritier de théories conspirationnistes qui remontent à plus de deux siècles, le complotisme est aujourd’hui un phénomène de masse, qui s’appuie sur des usages maîtrisés de l’image d’actualité. Les modes de communication actuels, comme Internet et tout particulièrement les réseaux sociaux, lui confèrent une influence incontestable. Selon une étude de 2018, près de la moitié des Français se montre perméable à des théories du complot.

Séduisant des esprits en quête d’explications globales et définitives (…), allant jusqu’à faire passer ses croyances pour de l’esprit critique et à se doter d’un vernis de respectabilité, nombre de ces « théories du complot » concurrencent les thèses dites « officielles ». Aux yeux de beaucoup, certaines de ses thèses parviennent à s’imposer comme des vérités « alternatives ».

Conspiracy watch-L’Observatoire du conspirationnisme
(suite…)

Pour une petite histoire des théories du complot

Les historiens s’accordent pour dire que la première « vraie » théorie du complot date de la Révolution française. Cette dernière ne serait pas le résultat d’un mouvement populaire spontané, mais plutôt le fruit d’une conspiration antichrétienne. C’est ainsi qu’ont débuté les théories conspirationnistes à l’encontre des franc-maçons.

Qu’est-ce que le complotisme ? | Lumni

Depuis, les théories ont essaimé, trouvant des cibles récurrentes : les juifs évidemment, avec le « Protocole des Sages de Sion », par exemple ; les communistes, avec le maccarthysme, véritable chasse aux sorcières traquant d’éventuels agents secrets soviétiques cachés aux États-Unis dans les années 1950.

Et plus récemment, les Illuminati, un soi-disant groupe clandestin œuvrant en secret pour la domination du monde. Ou encore les chemtrails : des trainées blanches créées par les avions qui seraient en fait des produits chimiques répandus par des agences gouvernementales pour contrôler l’esprit du grand public…

(suite…)

Théorie du complot, une tentative de définition

Élément du billet d’un dollar américain figurant l’œil de la Providence ; ce symbole a été invoqué comme preuve d’un complot mondial maçonnique ou Illuminati par les partisans de ces théories.

« Théorie du complot » : de quoi parle-t-on exactement ? Cet avertissement en préambule : « complot » et « théorie du complot » sont deux expressions à ne surtout pas confondre.

Complot. Projet secret élaboré par un groupement de personnes contre une ou plusieurs personne(s) ou une institution. Il est caractérisé par l’existence d’un petit groupe de personnes puissantes qui se coordonnent secrètement pour planifier et entreprendre des actions néfastes et généralement illégales dans le but d’étendre leur pouvoir.

Théorie du complot. Dans son édition 2017, le Petit Larousse, propose la défi­nition suivante : « se dit de quelqu’un qui récuse la version communément admise d’un événement et cherche à démontrer que celui-ci résulte d’un complot fomenté par une minorité active. »

(suite…)

Presse écrite : des fonctions vitales sous surveillance

Quels rôles la presse, au sens large, a-t-elle joué par le passé dans nos sociétés ? Quel rôles peut-elle légitiment prétendre occuper aujourd’hui ? Quelle est l’inportance de ce rôle, à supposer que nos sociétés lui l’accorde ? De quel crédit jouit-elle auprès des communautés de lecteurs qui se réduisent peu à peu, mais avec régularité et de manière inexorable ?

En France, comme dans un grand nombre de pays, la presse écrite est un secteur d’activité vulnérable. Ce « média », support de diffusion de l’information, entre concurrence frontale avec Internet, directe avec la radio et la télévision. Elle est considérée en danger – et le danger est réel – dans la forme qu’elle-même a peu à peu mis au point.

(suite…)