Écrire pour le web : cinq astuces pour être lu

Écrire pour le web implique que son texte sera lu sur un écran. Sa lecture est donc différente de celle sur un support papier. Elle implique :

  • Un temps de lecture plus court ;
  • Une lecture moins fluide ;
  • Un confort de lecture diminué ;
  • Une compréhension plus difficile.

Les comportements de lecture sur le web sont très différents de la lecture sur papier. L’internaute est un lecteur particulier : souvent moins attentif, il cherche une information précise et ciblée. Lorsque vous rédigez votre article, il faut prendre en compte ces spécificités.

Il est aussi important de tenir compte de la taille des écrans mobiles. Des phrases et des paragraphes courts seront plus faciles à lire qu’un pavé de texte dense qui risque de décourager le lecteur.


1. Garder les bons réflexes

Écrire pour le web et pour un magazine papier ont un point commun : donner des informations précises et compréhensibles par le plus grand nombre. C’est pourquoi l’article papier et l’article web doivent toujours être accessibles, clairs, concrets et vivants.

  • Faire la chasse aux verbes plats : être, avoir, faire, dire, etc., et aux lourdeurs, pléonasmes, platitudes…
  • Faire la chasse aux adverbes.  
  • Éviter les formules générales (gens, personnes, choses…) et rechercher des termes précis.  
  • Choisir des adjectifs précis, évocateurs, colorés.
  • Bannir l’emploi du passé simple.
  • Respecter la concordance des temps et les règles de ponctuation.
  • Utiliser de préférence une forme active.
  • Proscrire les phrases, y compris les citations, trop longues, les successions de subordonnées.
  • Se méfier des successions de chiffres et de noms propres.
  • Éviter les balancements incessants dans la construction, illustrés par l’abus du « mais », « or », « cependant », « certes », « cela dit »…

2. Écrire pour un lecteur impatient

Généralement, l’internaute est un lecteur impatient : il “scanne” l’écran plus qu’il ne lit son contenu. En effet, seuls 10 à 20 % des internautes lisent la totalité d’un article sur le web.

  • L’internaute accorde peu de temps à la lecture : il souhaite accéder rapidement à l’information qu’il recherche.
  • Aérez votre article en utilisant des paragraphes courts et identifés.
  • Soignez les titres et les intertitres entre chaque paragraphe : le lecteur visualise ainsi les éléments présents dans chaque paragraphe et peut organiser sa lecture selon ses besoins d’information.
  • Le lecteur recherche des informations pertinentes et écrites de manière concise.

Le défi est donc de capter l’attention de l’internaute pour lui donner envie de lire votre article.


3. Organiser efficacement son article

En rédaction web, une des constructions les plus efficaces est celle de la pyramide inversée. Rédigez votre texte de manière efficace. Commencez par les informations les plus importantes (les “5 W” : qui, quoi, quand, où, comment et pourquoi) pour ensuite rentrer dans les détails et les informations secondaires.


Cette structure permet au lecteur de trouver rapidement l’information qu’il recherche. De plus, cette construction l’incite à poursuivre sa lecture pour en savoir davantage sur le sujet.

Pour dérouler les informations au fur et à mesure des paragraphes, consacrez un paragraphe à chaque grande idée. Ces idées-clés se trouvent dans les intertitres. Il faut les développer dans les premières lignes de chacune des parties du texte. Paragraphes et intertitres doivent être facilement identifiables.


4. Mettre en valeur les informations-clés

En écriture web, il est essentiel de mettre en valeur certains points de votre article pour faciliter la lecture de l’internaute, mais aussi l’amener rapidement vers les informations-clés.

Vous pouvez mettre en valeur les phrases-clés de votre texte en les mettant en gras, par exemple. Cela permet d’attirer son attention et de lui donner envie de lire le reste.


5. Aller droit au but

La clarté est un impératif de la rédaction web. Votre article doit être clair, concret et concis. Utilisez des mots simples, employez un style direct, rédigez des phrases courtes. Cela facilitera la lecture de l’internaute et permettra de maintenir son attention, sans le perdre au milieu d’une phrase trop complexe.

Des phrases et des paragraphes courts, avec une seule information à la fois, sont donc conseillés. Enfin, soyez vigilant quant à la longueur du texte : un texte long risque de décourager le lecteur… avant même qu’il ait commencé à le lire !