Des mots et des clics

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui des outils incontournables pour le partage de l’information. Que ce soit pour la création et la diffusion de contenu multimédia ou pour la collaboration et l’interaction sociale, leur usage est désormais courant sur le plan tant personnel que professionnel.

Profil, statut, mention, publier… pour désigner les réalités inhérentes aux réseaux sociaux, plusieurs mots depuis longtemps en usage ont pris un sens nouveau. Pensons à et bien d’autres encore

Aussi l’OQLF (Office québécois de la langue française) propose-t-il une définition des plus importants concepts de la communication numérique (dernière màj : 08/2018) : vocabulaire (choisi) des réseaux sociaux.


Médias français : qui possède quoi | cartographie (màj 092018)

Dernière mise à jour : septembre 2018 (v. 13.1)

Cette affiche prend le parti de la lisibilité plutôt que de l’exhaustivité. Y figurent des médias d’information qui « font l’opinion » et qui dépendent d’intérêts industriels ou financiers, de groupes de presse ou de l’État :

 les titres de presse écrite papier à diffusion nationale de type généraliste, économique et politique ;
 les titres de la presse quotidienne régionale ;
 la télévision nationale (et quelques chaînes de télévision locales) ;
 les canaux de radio à portée nationale ;
 certains sites d’information en ligne.

(suite…)

Débusquer une fake news | outils

Les fausses informations (« fake news« ) sont des mensonges ressemblant à de vraies informations, diffusés de manière délibérée par un individu ou une organisation. Ces contenus ont toujours existé, mais les réseaux sociaux accroissent leur visibilité.

Avant de diffuser une information, demandez-vous :

  • Qui publie l’information ?
  • Où se trouve l’auteur ?
  • L’auteur publie-t-il dans un but précis ?
  • Cette information semble-t-elle plausible ?

(suite…)

Réseaux sociaux et jeunesse | infographie

« Internet est un espace public alternatif qui permet aux adolescents de se retrouver, de développer et de nourrir leurs relations, de parler de leurs expériences et tout ça, à l’abri des parents (…). Il ne faut pas donner plus d’importance à un « J’aime » qu’à un hochement de tête dans une conversation. »

Danah Boyd, chercheuse chez Microsoft Research,
professeure associée à l’université de New York (suite…)