Des bruits et des odeurs : le reportage

Genre journalistique dit « noble », le reportage est un idéal journalistique. Il réalise la synthèse de tous les autres genres journalistiques, à supposer que la forme et le fond s’harmonisent autour d’un (bon) sujet. L’exercice requiert la maîtrise de l’ensemble des techniques rédactionnelles.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est implantee-a-locoal-mendon-l-usine-kerlys-ouvre-ses-portes_4886163_540x271p.jpg
En moyenne, selon les formats (4/4, 1/2 et 1/4), l’usine Kerlys produit 300 boîtes de macédoine à la minute. (©Le Télégramme/Nicolas Rousseau)

Le reportage est la forme informative optimale. C’est un récit complété par la description des faits rapportés. Cette description ajoute à l’exposé des détails tout ce qui les caractérise : couleurs, sons, émotions, témoignages, scènes de vie, scènes de mort, etc. Le reportage donne à voir. En voici quelques clés.

Le chemin de fer, un outil de publication

Le chemin de fer du Monde, édition du 26 décembre 2017. (Luc Bronner)

En presse écrite, le chemin de fer est la représentation de la pagination, page par page, du support tel qu’il sera effectivement publié. Il permet à l’équipe rédactionnelle d’avoir une vue d’ensemble de la publication et de hiérarchiser l’information en fonction de l’actualité et des choix rédactionnels. Cette vue d’ensemble montre à l’avance comment la production rédactionnelle sera répartie, de la première à la dernière page.

(suite…)

Petit précis de mise en page

Les règles qui s’appliquent sont celles de la composition picturale et architecturale.

Mettre en page, c’est mettre en valeur la production rédactionnelle. Les règles qui s’appliquent sont celles de la composition picturale. Chaque page du journal doit être conçue comme un tableau : il s’agit d’assembler, autour d’un motif principal, des motifs secondaires hiérarchisés. L’ensemble doit être clair, lisible et esthétique.

(suite…)

L’interview, secrets de fabrication

Vladimir Poutine face au Financial Times, en juin 2019, en marge du G20. (en.kremlin.ru)

Avant de constituer un genre journalistique, l’interview est d’abord une technique. Elle requiert rigueur, intelligence et maîtrise, mais aussi des qualités spécifiques, selon qu’elle de déroule dans le cadre d’un direct ou sur le terrain.

Outil journalistique, elle n’a qu’une seule ambition : recueillir de l’information, claire et précise, et vérifier des informations. Faire parler quelqu’un n’est pas toujours simple, surtout si l’interlocuteur n’en a pas envie, parle pour ne rien dire ou s’exprime à mots couverts par peur d’en dire trop. Dans l’exercice de l’interview, c’est aussi dans le rapport à l’autre que la partie se joue, peut se gagner ou se perdre.

(suite…)