Identité numérique

L’identité numérique regroupe l’ensemble des contenus publiés sur Internet qui permettent de caractériser un individu. Ces contenus peuvent avoir été mis en ligne sur divers espaces : blogs, réseaux sociaux, contenus partagés, commentaires…

Deux grands types de contenus peuvent être distingués : ceux dont un individu conserve la maîtrise (publiés par lui) et ceux qui lui échappent (publiés par un tiers). Des réflexes simples permettent de renforcer le contrôle de sa propre identité en ligne.

Dis-moi, Google

Pour connaître ce qui relève de votre identité en ligne, la premier réflexe consiste à effectuer une recherche sur votre nom, votre pseudonyme ou votre adresse e-mail via un moteur de recherche. Sur Google, par exemple, tapez votre prénom et votre nom, entre guillemets.

Après vous être « googlisé », repérez les sites qui parlent de vous (blogs, sites personnels, forums, etc.). Ce que vous trouvez ne correspond pas aux attentes d’un futur employeur, d’un ami ou d’un membre de votre famille ? Tenter de supprimer ces données constitutives de votre empreinte numérique.

Infographie_identite_numerique.jpg

La première action concerne à identifier les contenus que l’on maîtrise, y compris ceux publiés via un réseau social : statuts Facebook, notamment publiés sur son profil en mode public, tweets, commentaires sur YouTube, par exemple, ou un forum. Modifiez la visibilité des contenus « problématiques » (restreindre certains posts Facebook à ses seuls amis, par exemple). Supprimez ceux qui doivent l’être.

Certains contenus peuvent vous échapper. Vous ne pourrez pas les supprimer sans l’intervention du tiers qui les a publiés. Notez les adresses complètes des pages visées (URL). Contactez les responsables de ces sites et, en vertu des législations françaises et européennes, demandez la modification ou la suppression des contenus visés. Sur les réseaux sociaux, vous pouvez signaler un post ou demander la suppression d’un contenu problématique dès lors qu’il vous concerne.


Vérifier la confidentialité des publications

Sur les médias sociaux, il est généralement possible de contrôle le degré de publicité de ce que vous publiez. Sur Twitter, vous pouvez choisir de garder vos tweets publics ou de les protéger. En mode protégé, seuls les comptes que vous aurez autorisés vous suivent et voient ce que vous partagez.

Sur Facebook, vous pouvez utiliser le sélecteur d’audience pour choisir avec qui partager les contenus que vous publiez. Si vous souhaitez modifier les personnes qui peuvent voir vos contenus déjà publiés, vous pouvez choisir une nouvelle audience pour l’une de vos anciennes publications ou modifier en une seule fois les personnes qui peuvent voir l’ensemble de vos anciennes publications.


Désactiver ou supprimer un ancien profil

Vous possédez mais n’utilisez plus un compte ou un site Internet ? Pensez à supprimer ou à désactiver votre profil. S’il reste actif, il existe un risque qu’il soit piraté sans que vous le sachiez.

Le site Account Killer compile les méthodes de suppression de comptes de multiples sites Internet et médias sociaux. Il évalue en outre, selon leur degré de complexité, les processus de suppression de compte fournis par les services en ligne.


Avant de poster, réfléchir

Interrogez-vous avant de publier un contenu sur Internet. Selon les paramètres de confidentialité réglés sur un réseau social et évoqués précédemment et en fonction du degré d’ouverture de la plateforme utilisée, tout contenu en ligne peut avoir une incidence dans le monde réel. Choisissez toujours le support le plus adapté pour poster un contenu.

Panorama 2019 des médias sociaux (réseaux sociaux et applications de messagerie).

Deux grands types de contenus peuvent être distingués : ceux dont un individu conserve la maîtrise (publiés par lui) et ceux qui lui échappent (publiés par un tiers). Des réflexes simples permettent de renforcer le contrôle de sa propre identité en ligne.

Dis-moi, Google

Pour connaître ce qui relève de votre identité en ligne, la premier réflexe consiste à effectuer une recherche sur votre nom, votre pseudonyme ou votre adresse e-mail via un moteur de recherche. Sur Google, par exemple, tapez votre prénom et votre nom, entre guillemets.

Après vous être « googlisé », repérez les sites qui parlent de vous (blogs, sites personnels, forums, etc.). Ce que vous trouvez ne correspond pas aux attentes d’un futur employeur, d’un ami ou d’un membre de votre famille ? Tenter de supprimer ces données constitutives de votre empreinte numérique.

La première action concerne à identifier les contenus que l’on maîtrise, y compris ceux publiés via un réseau social : statuts Facebook, notamment publiés sur son profil en mode public, tweets, commentaires sur YouTube, par exemple, ou un forum. Modifiez la visibilité des contenus « problématiques » (restreindre certains posts Facebook à ses seuls amis, par exemple). Supprimez ceux qui doivent l’être.

Certains contenus peuvent vous échapper. Vous ne pourrez pas les supprimer sans l’intervention du tiers qui les a publiés. Notez les adresses complètes des pages visées (URL). Contactez les responsables de ces sites et, en vertu des législations françaises et européennes, demandez la modification ou la suppression des contenus visés. Sur les réseaux sociaux, vous pouvez signaler un post ou demander la suppression d’un contenu problématique dès lors qu’il vous concerne.


Vérifier la confidentialité des publications

Sur les médias sociaux, il est généralement possible de contrôle le degré de publicité de ce que vous publiez. Sur Twitter, vous pouvez choisir de garder vos tweets publics ou de les protéger. En mode protégé, seuls les comptes que vous aurez autorisés vous suivent et voient ce que vous partagez.

Sur Facebook, vous pouvez utiliser le sélecteur d’audience pour choisir avec qui partager les contenus que vous publiez. Si vous souhaitez modifier les personnes qui peuvent voir vos contenus déjà publiés, vous pouvez choisir une nouvelle audience pour l’une de vos anciennes publications ou modifier en une seule fois les personnes qui peuvent voir l’ensemble de vos anciennes publications.


Désactiver ou supprimer un ancien profil

Vous possédez mais n’utilisez plus un compte ou un site Internet ? Pensez à supprimer ou à désactiver votre profil. S’il reste actif, il existe un risque qu’il soit piraté sans que vous le sachiez.

Le site Account Killer compile les méthodes de suppression de comptes de multiples sites Internet et médias sociaux. Il évalue en outre, selon leur degré de complexité, les processus de suppression de compte fournis par les services en ligne.


Avant de poster, réfléchir

Interrogez-vous avant de publier un contenu sur Internet. Selon les paramètres de confidentialité réglés sur un réseau social et évoqués précédemment et en fonction du degré d’ouverture de la plateforme utilisée, tout contenu en ligne peut avoir une incidence dans le monde réel. Choisissez toujours le support le plus adapté pour poster un contenu.

Panorama 2019 des médias sociaux (réseaux sociaux et applications de messagerie).

Fiches « Internet Attitudes » | via Canopé académie d’Amiens