Presse

[RESSOURCE] Dessiné, c’est gagné

C’est vendredi, la Semaine de la Presse s’achève pour le Porte-Plumes. Et un bon dessin de presse vaut mieux qu’un long billet. Il y a un an disparaissait Jean Giraud. A cette occasion, Yacine lui rendait hommage.

Yacine

Le dessinateur de presse est journaliste. Son travail relève d’une typologie et est régi par des codes, des figures et des procédés :
• la typologie des dessins : cabochon, cul-de-lampe ; caricature ; croquis d’audience ; dessins d’actualité, d’humour, politique ; infographie ; portrait charge ; reportage dessiné ; strip ;
• les codes de l’image : cadrage (proportions, échelle de plan) ; étiquettes (qui identifient le nom ou la fonction d’un personnage) ; bulles, onomatopées, idéogrammes ; codes du théâtre (mise en scène, personnages types) ;
• les figures de rhétorique : allégorie ; anachronisme ; métaphore ; métonymie ; stéréotypes (cliché, lieu commun) ;
• les procédés humoristiques : caricature ; jeux de mots, calembours ; ironie ; paradoxe ; parodie ; satire.

Je vous invite à faire un tour sur les cartoons de Courrier International. La BNF propose également l’exposition « Daumier et ses héritiers ». Notre semaine s’achève par un ses portraits satiriques. Nadar et la boucle est bouclée.

File:Daumier-nadar.jpg

[RESSOURCE] Images à la Une

Capture

Les cinq colonnes à la Une ont le goût des caramels d’antan. Et ce goût, cette saveur, guident bien souvent le choix d’une photo de Une.

« C’est la vitrine du journal », m’expliquait François Dufour, rédacteur en chef de Mon Quotidien. C’est elle qui vous fait pousser la porte de la confiserie où l’on achetait des carambars à un franc (avec des vraies blagues, drôles, dedans), des coco-boërs et de vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres (et nous niquaient les dents).

Certaines revues arrivent sous blister dans votre boîte aux lettres. La Une doit donner envie « de faire péter le plastique », m’enjoignait le même rédacteur en chef, dans un inimitable style imagé et pratique. Chez un marchand de journaux, à moins que vous ne soyez lecteur assidu et fidèle, c’est la Une d’une publication qui conditionnera l’acte de feuilletage et d’achat.

Revue2presse offre, chaque jour, un panorama des Unes des principaux quotidiens nationaux et régionaux. Où l’on s’aperçoit qu’une même photo peut être cadrée, recadrée et décadrée selon les besoins de la maquette.

A l’occasion de la Semaine de la Presse, le Porte-Plumes a adapté cette grille à une Une de Mon Quotidien.

Dans un premier temps, ne regardez l’image suivante qu’une ou deux secondes, puis fermez les yeux.

Ensuite, notez ce que vous avez vu, ce que vous avez lu, ce que vous avez identifié.

Vous pourrez ensuite utiliser la grille pour mieux vous repérer.

Une MQ a

La grille lpp :

Une MQ

L’écrit journalistique # 5 : Le portrait

Le portrait dessine la personnalité de quelqu’un à travers ses caractéristiques (biographie, déclarations, manière d’être, apparence physique, cadre de vie, activités, etc.), en général à l’occasion d’un événement le concernant.

Il rassemble des éléments dispersés : aspect physique, comportement, langage, pensées, habitudes, citations, anecdotes.

Il peut avoir des formes et des longueurs très différentes : de l’interview en trois questions à la photo-légende ou au mini-reportage sur deux pages de magazine…

Méthode de travail
> Pour les personnes éloignées ou disparues : se documenter : dictionnaires biographiques, dossiers de presse, témoins éventuels…
> Pour les personnes proches :
– les rencontrer, rencontrer leurs proches, et leur poser des questions sur leur âge, leurs études, leur situation familiale et professionnelle, leurs qualités et leurs défauts, leurs goûts, leurs manies ;
– noter des éléments descriptifs : traits physiques, cadre de vie.

Techniques d’écriture
– Indiquer dès la première phrase, le nom, le prénom, la fonction du personnage et le motif ou l’événement qui justifie qu’on parle de lui ;
– situer le personnage dans sa vie professionnelle ou associative et de donner éventuellement quelques traits de son caractère ;
– rédiger plutôt un article court et sympathique, axé sur l’événement ou les circonstances qui justifient le portrait, plutôt que de vouloir raconter toute une vie de manière indigeste.
– mélanger les différents éléments (identité, portrait physique, biographie, propos rapportés…) ;
– rendre le portrait vivant par l’utilisation réfléchie des temps verbaux et des substituts ;
– bien choisir les illustrations et les titres ;
– compléter les informations par des encadrés documentaires ;
– comme toujours, songer au lecteur pour lesquels ce portrait est écrit.

[Extrait de Daniel Salles, Editer un journal en classe, coll. 1, 2, 3 séquences, CRDP de Grenoble, 2002.]

 

Un exemple : Jean-Yves Blay, l’enthousiaste

(Crédits : DR – ADE Laurent Cerino)