Les 5W, un réflexe journalistique

« Combien, qui, quoi, comment, où, quand, pourquoi » : plusieurs fois par jour, nous (nous) posons ces questions pour en savoir davantage. En journalisme, ces questions se posent obligatoirement pour tous les sujets traités et doivent absolument trouver une réponse. Elles doivent devenir un réflexe, dès la recherche d’information puis au cours de la rédaction de l’article.

Répondre aux 5 W (« What, Who, Where, When, Why ») constitue une règle fondamentale du journalisme.

Répondre aux 5 W (de l’anglais « What, Who, Where, When, Why » – en français, « Quoi Qui, Où, Quand, Pourquoi ») dans chaque article de presse constitue une règle fondamentale et impérative du journalisme.

Règles d’or

Il ne peut pas y avoir de compromis sur les quatre premiers W. Le lecteur, le téléspectateur, l’auditeur a besoin de repères : où et quand cela s’est-il passé, qui est concerné, que s’est-il passé.

  • Dire le plus clairement possible en quoi consiste l’action.
    Exemple : « Il y aurait des désaccords au sein de l’équipe dirigeante » est une mauvaise information.
    « Pierre et Jean se disputent la présidence » est une meilleure information.
  • Toujours identifier le sujet de l’action.
    Exemple « La rentrée des classes a été repoussée » est une mauvaise information.
    « Le ministre de l’éducation repousse la rentrée des classes » est une information plus claire.
  • Toujours dire précisément se passe l’évènement que l’on relate.
  • Toujours dire avec précision quand l’évènement que l’on relate s’est passé.

Si l’on ne dispose pas de ces renseignements, il faut tout faire pour les rechercher. Une information n’a de valeur que si la réponse à ces quatre questions fondamentales est donnée. Un journaliste ne devrait jamais donner une nouvelle qui ne les comporte pas. Cette règle s’applique à tout et peut aider, voire guider, la construction de l’article.

Rechercher absolument la réponse

Il peut arriver que l’on doive rédiger un article sans connaître la réponse au cinquième W, le Why (Pourquoi) ou le How (Comment) ? Une démarche plus poussée de recherche et d’analyse de l’information pourra néanmoins permettre de trouver une réponse.

« CQQCOQP »

« Combien, qui, quoi, comment, où, quand, pourquoi » : CQQCOQP, un moyen mnémotechnique pour les garder en tête.

Source : 24 heures dans une rédaction

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.