Carte (très) subjective du paysage médiatique français

« Comment donner à voir autrement le monde de l’information ? Comment sortir de la simple vision critique qui ne parle que des médias « mainstream » en les mettant tous dans le même sac ? » 

Carte (très) subjective du paysage médiatique français
(cc Anne-Sophie Novel & Natacha Bigan)

Avec Natacha Bigan, Anne-Sophie Novel a dessiné sa vision sur une carte subjective, « volontairement conçue pour donner à voir autrement le paysage médiatique français ». Sur cette carte figurent :

  • La source (la montagne, en haut à gauche) : les agences de presse type AFP, qui abreuvent de dépêches le monde de la presse, avec des journalistes partout dans le monde et des contenus qui sont repris quasiment instantanément ;
  • Le fleuve : les médias dits « mainstream » ; chaque yacht représente les actionnaires possédant les médias inscrits dans leur sillon (d’après la carte Acrimed/Le Monde diplomatique) ;
  • Un tribunal en charge de rétablir la vérité des faits (fact checking/vérification des faits) ;
  • Une montgolfière, pour prendre de la hauteur, du recul, du temps de reportage et d’analyse sur l’actualité ;
  • Des affaires (au sommet) : les enquêtes d’investigation qui ont marqué l’histoire ;
  • Une loupe pour les démarches d’investigation de qualité ;
  • Une boussole pour garder le Nord, avec des ONG et des structures qui sensibilisent à la liberté de presse ou à l’éducation à l’information et aux médias ;
  • Au centre, les médias locaux – dans le village, la presse quotidienne régionale (PQR), dans les yourtes, en périphéries, les médias alternatifs (la « presse pas pareille », évoquée par l’Âge de faire et Reporterre) ;
  • La grande roue : les médias satiriques et humoristiques ;
  • Le potager : les jeunes pousses de la presse jeunesse et ce que consultent essentiellement les jeunes (contenus de youtubeurs/youtubeuses et assimilés) ;
  • La forêt d’alternatives (en bas à gauche) et son chemin de journalisme constructif ;
  • Dans le tas de fumier (sur la droite), des médias identitaires nationalistes extrémistes (drapeau français) et/ou complotistes ;
  • Un drone pour les intelligences artificielles qui aident à éplucher les volumes de contenus informatifs afin de procurer une veille et des articles sur mesure.

Anne-Sophie Novel prévient : « la carte n’est assurément pas exhaustive, elle reste incomplète, imparfaite, critiquable… Elle mélange des médias dits « professionnels » et d’autres plus alternatifs, des émissions et des supports de presse, des ONG, des collectifs, etc. Mais c’est un support qui permet de voir les choses autrement, un effort pour raconter une histoire et inviter à avoir un autre regard sur ce monde tellement accusé de mal faire son travail. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.